Le Projet

EXPO 2015, grande manifestation d’une durée de 6 mois, a certainement, avec ses plus de 20 millions de visiteurs, représenté une grande occasion non seulement pour Milan et la région Lombardie, mais pour toute l’Italie.
Mais, pour qu’un bilan aussi positif ne risque pas d’être réduit à néant, il s’impose de planifier l’après-EXPO, suivant une optique stratégique qui sache valoriser à la fois l’héritage moral de l’exposition et son héritage matériel, fait d’infrastructures, de pavillons, de bâtiments comme le Palazzo Italia avec la Lake Arena et l’Arbre de la Vie, la Cascina Triulza, etc.
C’est dans une vision stratégique de ce genre que s’insèrent les projets, bien consolidés, présentés par IiT (Human Technopole), par l’Université italienne (Campus Universitaire), par Assolombarda (Città dell’Innovazione e della Scienza – Cité de l’Innovation et de la Science), à quoi se sont ajoutés d’autres projets, notamment ceux avancés par : Bayer, IBM, Nokia, Roch. Ainsi viendrait à se créer un hub de la connaissance et de l’innovation unique dans le panorama italien. Toutefois, il s’agit de projets qui n’intéresseraient qu’une part minoritaire du site d’exposition (qui couvre plus de 100 ha), et sans garantir par ailleurs l’exploitabilité du site 24 heures sur 24.
Cette limitation peut être surmontée par le biais du projet que nous proposons ici, qui consisterait à créer un Parc thématique en version « centre scientifique », sur une surface de 44 ha, associé à un Parc technologique axé sur l’impression en 3D, d’après des contenus élaborés par un groupe de travail multidisciplinaire et que l’on peut consulter en allant sur « Documenti 2008-2015 » et « Documenti 2016 con sintesi » (Documents 2008-2015 et Documents 2016 avec synthèse).
De par leur extension, ces parcs permettent, avec les structures du hub, d’occuper la presque-totalité du site, évitant ainsi des phénomènes de dégradation et (du fait qu’ils sont ouverts, notamment le Parc thématique, 24 h/24) des phénomènes de désertification, lorsque prennent fin les activités journalières du hub.
De plus, les activités thématiques prévues dans les deux parcs ne se limitent pas à reprendre, sous des formes originales, certains éléments d’EXPO 2015 axés, par exemple, sur l’alimentation et le développement durable; elles donnent une nouvelle vie aux ouvrages destinés à rester (l’héritage de l’EXPO) et, partant, assurent leur mise en valeur.
Enfin, les deux parcs peuvent se rapporter de manière synergique avec le hub, sur des aspects spécifiques tels que : santé ; modes de vie ; échanges technico-scientifiques ; vulgarisation, auprès du public fréquentant les deux parcs, des résultats issus des activités de recherche menées par le hub ; activités sportives prévoyant l’utilisation commune d’équipements et installations mis à disposition par le Parc thématique, etc.